Bébé

Des conseils efficaces pour aider bébé à vite se mettre debout

Qui ne rêve pas d’assister aux premiers pas de son bébé ? Quelle fierté de les voir tituber à travers la maison ! Cette première étape de son développement vers une plus grande autonomie doit se faire avec attention. Ces quelques recommandations vont vous éclairer sur le parcours de l’enfant jusqu’à cette étape. Vous allez également voir comment l’assister à y parvenir correctement.

Déploiement de la mobilité intégrale

Le bébé développe sa mobilité intégrale de 10 à 12 mois. A cet âge, il peut déjà tourner en rond sur ses petites fesses lorsqu’il est en position assise. Il peut facilement se mettre à quatre pattes, à genoux puis debout en s’aidant d’une table, d’une chaise ou autres. C’est avec ses mains qu’il se protège quand il tombe en avant, vers l’arrière ou sur les côtés. Il va d’abord fléchir ses genoux pour se mettre debout, puis trotter de côté en s’accrochant aux meubles ou aux murs. Il peut même pousser de gros objets ou ses jouets pour toujours trottiner vers l’avant. La majorité des enfants commencent par se marcher à quatre pattes, même si certains rampent, avec ou sans aide. Quoi qu’il en soit, il est viral pour le bébé de parvenir à trouver son équilibre tout seul, étape par étape. Il doit apprendre à faire avancer sur ses jambes le plus naturellement possible. Si un enfant se met debout trop tôt, il ne pourra pas être capable de redescendre, car il ne sait pas fléchir les genoux pour cela. Evitez de le poser debout ou de le tirer sur ses petits bras pour le lever. De nombreux parents se félicitent tellement de voir leur enfant se dresser tout seul. Par conséquent, les parents pensent que c’est tout à fait normal de les aider. Mais ce n’est vraiment pas le cas ! Il est préférable de ne rien faire. Il faut les laisser grandir, évoluer et prendre des décisions à leur guise. Tout ce qu’il faut faire est de leur simplifier les besognes en enlevant les obstacles de leur chemin. Les parents doivent toujours être présents, les surveiller, les offrir des jeux actifs et les donner assez d’espace pour leur épanouissement. Il faut intervenir le moins possible dans leurs évolutions, sauf s’ils se mettent en péril.

Les tops astuces pour encourager les bébés à marcher

Globalement à cet âge, les enfants apprennent à être autonomes. Les parents doivent seulement jouer avec eux afin qu’ils puissent explorer ce bien-être et être courageux. Laissez-leur le temps et l’espace pour visiter la maison. Naturellement, il faut assurer leur sécurité en rangeant tout ce qui peut être nocif pour eux. Lorsqu’il va se mettre debout, tout en tenant un objet d’une main, puis le tenir à deux mains, il va tomber. Et là, vous ne devriez pas intervenir, mais lui exprimer votre sympathie l’encourageant de plus belle. Marcher pieds nus est bénéfique pour la santé. Cela est valable aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Dans ce cas, le bébé doit fréquemment porter des chaussettes antidérapantes ou se mettre en pieds nus. Aussi, il faut lui favoriser des chaussures flexibles munies de semelles ultra-minces. Lorsque le petit bout de chou peut enfin trottiner tout seul, offrez-lui un chariot de marche en bois, lui permettant de modérer sa vitesse. Mais par-dessus tout, youpalas et les trotteurs ne sont pas vraiment recommandables pour apprendre à marcher. En effet, les enfants poussent sur leur bout du pied au lieu de trotter. De ce fait, ils sont incapables de s’arrêter ou d’atteindre des objets environnants. Aussi, le hic est qu’ils seront incapables de régir les cas de danger. Il est toujours préférable de favoriser les méthodes naturelles.

Mentions Photos : les prosdelapetiteenfance.fr ; trotteur-bebe.fr

Laisser un commentaire